Caractéristiques

Les Bizets présentent une tête fine à chanfrein busqué. Leur face est noire présentant une liste blanche couvrant le museau, le chanfrein, le front et le chignon. Leurs muqueuses sont noires sans taches claires et leurs oreilles noires, plutôt courtes, fines et dressées. Le mâle présente des cornes fines, assez développées et en spirales relevées en volutes. La femelle ne possède pas de cornes. Les Bizets sont dotés de membres fins et solides, noirs, dont deux au moins présentent des balzanes blanches qui n’englobent pas le jarret. Leur toison crème et en carapace laisse la tête, la gorge et les pattes nues jusqu’au deux tiers du jarret ; leur queue est fine à l’extrémité et blanche. Les brebis Bizet adultes pèsent en moyenne de 50 à 60 kg et les mâles de 80 à 95 kg. C’est une race très souple d’utilisation aussi bien dans la couverture de ses besoins alimentaires, (race « accordéon »), que dans son mode de conduite (aptitude au dessaisonnement). Son comportement très sociable vis-à-vis de l’Homme facilite les manipulations dans le troupeau.

Historique

Issue du groupe des races ovines du Massif Central au sein duquel divers rameaux se seraient spécialisés la race Bizet ne s’est stabilisée qu’au début du 20ème siècle. Au 19ème siècle, la race a subi divers croisements anarchiques avec des Caussenardes puis avec des races anglaises (Southdown, Dishley…) afin d’en améliorer la conformation, mais entrainant progressivement une dérive du standard et de ses aptitudes. C’est au début du 20ème siècle qu’un travail de stabilisation de la race a été entrepris. En 1945 le travail de sélection est renforcé avec la création d’un Flock-book ou livre généalogique.

Géographie

Malgré un déclin de sa population, la Bizet a connu un certain développement de son aire géographique. Initialement concentrée sur son berceau, à cheval entre le Cantal et la Haute Loire, où elle constituait près de la moitié du cheptel dans les années 1945, la Bizet s’est implantée dans l’Aveyron, l’Aude, la Drôme ou encore l’Hérault. En 1948, la race Bizet s’est implantée dans l’archipel des Kerguelen (au sud de l’Océan Indien) où, face aux conditions de vie extrêmement difficiles, le troupeau s’est adapté et développé pour atteindre environ 1 000 brebis en race pure.

Système d'élevage - type de production

La Bizet s´adapte aux différents systèmes d´élevage : plein air intégral, transhumance ou semi-plein air (bergerie). Du fait de sa souplesse en matière de reproduction, la Bizet s’adapte parfaitement à des conduites accélérées (3 agnelages en 2 ans) qui permettent de renforcer la rentabilité des élevages. Selon les régions, les périodes et les systèmes, les agneaux sont produits à l´herbe et complémentés, ou en bergerie : les carcasses d´agneaux pèsent entre 16 et 18 kg. Le croisement avec des races à viande améliore la conformation des agneaux de boucherie et diminue la durée d´engraissement.

Signes de Qualité

Les agneaux issus de ces élevages se positionnent sur un panel de produits identifiés sous signes officiels de qualité ou marques d’entreprise tels que : Agneau de l´Adret, Terre d´Agneaux, Grillonnet ou Agneau Fermier des Pays d'Oc (Label Rouge).

Agneau de l'Adret (CCP)
Le Grillonnet
Agneau Fermier des Pays d'Oc (Label Rouge IGP)

Agneau de l'Adret (CCP)Agneau Fermier des Pays d'Oc
 

Schéma de sélection

Maître d'œuvre du schéma
OS ROM Sélection
http://uprarom.free.fr

Objectifs de sélection
Valeurs maternelles (prolificité, valeur laitière)

Base de sélection
11 éleveurs, 4 000 brebis

Centre d'Elevage
1 bande, 50 animaux à Paysat-Bas (43)

Dates des sorties
Début février

 
 
 

CORAM - Collectif des Races des Massifs
BP 42 118
31 321 CASTANET TOLOSAN CEDEX
coram@racesdefrance.fr
Tél. 05 61 75 44 49 - Fax. 05 61 73 85 91

actualités | espace intranet | téléchargement de documents | contacts et formulaires | mentions légales