Caractéristiques

La Raïole est une race de bonne taille (60-70 Kg pour les brebis et 90-100 Kg pour les béliers), à tête longue, au chanfrein légèrement busqué et à silhouette longiligne de marcheuse. Sa toison est fermée avec des mèches tassées. Si la majorité des brebis sont blanches, les toisons plus brunes ne sont pas exclues, de même que les colorations rousses ou noires des parties non lainées. La Raïole, aux cornes ouvertes enroulées autour d´oreilles, est la seule race restée cornue dans le Massif Central, alors que toutes les autres, à l’exception du bélier Bizet, ont été « désarmées » dès la fin du 19ème siècle.

Historique

Elevée jadis en toutes petites unités dans un système de polyculture élevage des Cévennes, pour ne pas dire de pluriactivité, la Raïole, rameau de la grande famille des races Caussenardes (Lacaune, Causse du lot, Préalpes), est menacée d´extinction dès le début des années 60 par des croisements anarchiques, sans maintien de la race mère. Seuls quelques éleveurs, pour la plupart bergers transhumants et regroupant pour l´été sur les estives du mont Aigoual ces petits troupeaux en un grand de 1500 têtes, ont su conserver la race. Dans les années 80 un plan de sauvegarde est mis en place grâce au Parc National des Cévennes et au Parc Naturel Régional des Grands Causses et un syndicat de race est créé en 1981. le syndicat se rapproche des races Rouge du Roussillon et Caussenarde des Garrigues pour constituer une association commune en 1994. En 2008 l’Association des Eleveurs de Brebis de races Raïole, Rouge du Roussillon, Caussenarde des Garrigues s’est rapprochée de la race Lacaune afin de constituer un organisme de sélection commun.

Géographie

Race des Cévennes, la Raïole reste concentrée sur son berceau d’origine situé entre Alès, Florac et Le Vigan. Adaptée au schiste et à l´arène granitique méditerranéenne, la Raïole valorise tout l´hiver châtaignes et glands de chêne vert, trouvant la fibre nécessaire pour ruminer dans les pousses de genêts à balai. Elle transhume l´été sur les pâturages des sommets de l´Aigoual ou du Mont Lozère.

Système d'élevage - type de production

Bonne « débroussailleuse » la Raïole est utilisée dans des systèmes très orientés sur les parcours alternant des passages sur plusieurs étages de végétation. De mi-septembre à mi-décembre, les brebis sont en agnelage et pâturent les prairies de plaine et de fond de vallée. De mi-décembre à fin mars, le pâturage s´effectue dans "les travers de châtaigniers", les bruyères, sous les chênes verts et autres ligneux à flanc de coteaux avant que les brebis rejoignent en avril les pâtures autour de la ferme pour la lutte. Le départ des troupeaux vers les sommets cévenols a lieu vers la mi-juin. Ils y séjourneront jusqu’à la mi-septembre. Les agneaux produits à l´automne sont en principe commercialisés à 15-20 kilos à Noël et sont exportés vers le marché espagnol. Les agneaux produits au printemps, sont élevés cornus jusqu´au poids de 35-40 kilos et sont généralement commercialisés en vente directe.

 

Schéma de sélection

Maître d'œuvre du schéma
UPRA Lacaune

Objectifs de sélection
Diversité génétique et conservation de la race

Base de sélection
12 éleveurs, 1 800 brebis

Centre d'Elevage
15-20 animaux à Saint Beaulize (12)

Dates des sorties
Octobre et en mars.

Animation technique
Chambre d'Agriculture du Gard – 35, avenue Vincent d'Indy 30100 ALES – tél : 04 66 54 31 18
 
 
 

CORAM - Collectif des Races des Massifs
BP 42 118
31 321 CASTANET TOLOSAN CEDEX
coram@racesdefrance.fr
Tél. 05 61 75 44 49 - Fax. 05 61 73 85 91

actualités | espace intranet | téléchargement de documents | contacts et formulaires | mentions légales